navigate_before
navigate_next

FAQ

Vous vous posez sans doute plein de questions légitimes quant à la manière dont nous pourrions travailler ensemble. Cette FAQ est là pour y répondre.

Foire aux questions

Les questions les plus fréquemment posées

Combien coûte une maison ? La réponse est la même pour un site Internet. La complexité des fonctionnalités, le niveau de personnalisation graphique, le choix du gestionnaire de contenus, la masse de contenus, le niveau de finition (animations d’interactions et d’apparition) et les exigences en terme de référencement vont considérablement faire varier le prix d’un site Internet. Aussi, le prix d’un site varie de 2000 € à 2 millions d’euros. Néanmoins et à titre indicatif, les prix que je pratique pour la création d’un site vitrine démarre à 2000 € et peuvent monter au delà de 15 000 €. Le tarif d’un site e-commerce quant à lui démarre à 15 000 € et peut dépasser la centaine de milliers d’euros.

Vous vous en doutez, le logo de Coca-Cola ne coûte bien sûr pas le même prix que le logo d’un petit artisan local. Cela s’explique bien souvent par les droits de diffusion et de reproduction qui ne sont pas les mêmes dans ces deux derniers cas. Aussi, à titre indicatif le prix plancher d’un logo est de 800€. Pour comprendre plus précisément pourquoi, je vous invite à consulter cet excellent article qui vous explique de manière très concrète les raisons des tarifs des graphistes.

Mon expérience de chef de projet digital puis de UI&UX Designer me permet d’estimer au plus juste le temps nécessaire à la réalisation de votre projet. Je vous annoncerai donc toujours en amont du projet mes délais et m’engage à les respecter. Comme pour le budget, le temps varie en fonction de la complexité du projet et du nombre d’intervenant.e.s (consultant.e SEO, développeur-euse back & front, chargé.e de communication…). À titre indicatif, comptez 1 à 2 mois pour un site vitrine simple, de la création des contenus à la mise en ligne. Comptez environ 3 mois pour un site e-commerce simple.

Avant même d’avoir signé quelconque contrat, demandez-vous à un.e architecte de vous faire les plans de votre maison pour être certain.e de travailler avec lui-elle ? Il en est de même avec les graphistes. L’ébauche graphique est déjà un travail. Il demande du temps de recherches et d’execution. Et tout travail mérite salaire. Aussi, j’ai pour habitude dans ce cas de demander une rémunération forfaitaire (en fonction du type d’ébauche demandé) que je déduis du travail final si nous sommes amenés à travailler ensemble, comme le ferait un.e artisan.e.

Ce travail s’appelle un audit. Il peut être ergonomique et graphique, mais comme tout audit, cela demande du travail, du temps d’observation, de compréhension et d’analyse. Cet “avis” ne sera jamais un simple “j’aime” “j’aime pas” car notre métier nous permet d’apprécier  de manière bien plus fine et argumentée des projets graphiques. Cette expertise s’apparente donc à du conseil. Je suis tout à fait en mesure d’effectuer ce travail d’audit mais, comme le reste de mes prestations, celle-ci devra être rémunérée.

Bien sûr ! Les sites que je crée sont toujours réalisés avec le gestionnaire de contenus WordPress, facile d’utilisation et permettant justement cette passation simplifiée avec le client qui peut lui-même ensuite éditer les contenus de son site. Par ailleurs, le plugin Elementor, que j’adjoins à WordPress, rend d’autant plus facile la prise en main de vos contenus via une interface visuelle rendant possible l’édition de contenus à la volée. Pour certain.e.s, une formation est nécessaire et je la propose systématiquement dans mes devis. Il est également toujours possible d’opter pour la maintenance corrective et évolutive que je propose en forfait à l’année et qui inclus entre autre la mise à jour de contenus.

Non. Mon travail recouvre tout ce qui a trait à la communication visuelle, et non au rédactionnel. Les contenus rédigés seront toujours de votre ressort. Néanmoins, le collectif de freelances que j’ai co-fondé me permet d’être entourée de freelances dont des chargé.e.s de communication, à même d’effectuer ce type de prestation. N’hésitez donc pas à me faire part de ce besoin.

Non. Le référencement est un travail à part entière. Néanmoins, je m’assure toujours que les sites que je crée soient bien lisibles par les crawlers de Google. je déploie toujours également Google Analytics qui permet d’analyser les statistiques de visites d’un site et suis à même de m’occuper des redirections (301) des anciennes pages de votre site vers les nouvelles lors d’une refonte. Quoiqu’il en soit, le collectif de freelances que j’ai co-fondé me permet d’être entourée de freelances dont des consultants SEA et SEO à même d’effectuer ce type de prestation. N’hésitez donc pas à me faire part de ce besoin si celui-ci vous semble très spécifique.

Et si nous travaillons ensemble

Quelques écueils à éviter, pour bien communiquer et se comprendre.

Un travail graphique n’est pas entrepris pour vous plaire. Il est construit pour répondre à un besoin en terme de communication. Gardez en tête que même si vous n’aimez pas le rose, si cette teinte répond par sa symbolique au besoin de votre marque en terme de communication, je vous conseillerai tout de même de l’utiliser, car cela fait partie de la prestation que vous m’avez commandée.

Il est normal, attendu et inclus au devis que vous ayez un certain nombre de retours quant au design de l’interface que vous avez commandé, et ce parce qu’il y a plusieurs manières graphiques de répondre à des objectifs de communication. Il est également normal que chaque choix graphique quel qu’il soit fasse l’objet d’un argumentaire créatif. Ainsi, il est de mon rôle de vous fournir des arguments lorsque vous discuterez de mes choix graphiques et cela n’a rien de personnel. De la même manière, il est normal de vous avertir de mon désaccord avec certains de vos retours si je considère ceux-ci allant à l’encontre de vos intérêts de communication. Là non plus, rien de personnel… Si malgré mon argumentation vous n’êtes pas satisfait-e, je chercherai bien entendu d’autres pistes et/ou solutions.

Ne préjugez pas de la charge de travail que représente ce que vous considérez être un petit retour. Un simple changement de taille de typographie ou de fond couleur peut déséquilibrer graphiquement tout le reste de la page et m’obliger à réajuster bon nombre d’éléments graphiques, et ce sur bien souvent plusieurs écrans.

Chaque retour va potentiellement venir rompre l’équilibre graphique général. C’est bien sûr notre rôle de réajuster cet équilibre fragile à chaque retour de votre part mais l’abus de retour génère bien souvent, au bout d’un nombre trop grand de changements même minimes, la dénaturation de l’objet graphique initial, que l’on veuille ou non. Si la première version vous convient, validez-la !

Les tailles de typos sont standardisées sur tous les terminaux (écran d’ordinateur, tablette, mobile) et je veille toujours à me conformer à ces bonnes pratiques éprouvées et pour la plupart testées sur de très gros échantillons d’utilisateurs-rices. Par ailleurs, grossir certains éléments bouleverse la hiérarchie visuelle générale de la page, Attention donc toujours à veiller à vous questionner quant à la pertinence de grossir tel ou tel élément. Doit-il réellement être plus visible et donc plus accessible que le reste pour l’utilisateur ? Est-ce bien dans l’intérêt de l’utilisateur-rice de grossir le logo ? Lorsque tout est gros, plus rien ne ressort. Lorsque tout le monde parle tout haut, on n’entend plus personne…

Non. Dans un projet de direction artistique ou de création graphique, c’est le prestataire qui travaille, pas le client. Certes, le client aura des retours à transmettre et la charge de s’assurer que les maquettes sont en adéquation avec les objectifs de communications de la marque mais le travail de création revient au prestataire. Aussi, c’est bien lui qui emploi des méthodes de travail, et non le client. Si les méthodes précédemment décrites ne vous conviennent pas, il est nécessaire que vous me fassiez part de vos desiderata en amont du projet pour que je puisse me positionner. C’est le cas par exemple si vous souhaitez que je sois simple exécutante de vos idées déjà arrêtées.

N’oubliez pas que l’objectif du design graphique est de répondre à vos objectifs de communication et donc de provoquer les émotions adéquates chez votre public cible. Et votre public cible, ce n’est pas (que) vous. Néanmoins, si avant de commencer le projet vous avez déjà une idée bien précise de ce que vous souhaitez voir designer, il est impératif de me le communiquer. Pour deux raisons : d’abord pour gagner du temps, car vous préférerez bien souvent ce que vous aviez imaginé à ce que je vous transmettrai, ensuite parce qu’auquel cas il s’agit d’un autre type de prestation : de l’exécution. Dans ce cas, vous n’estimez pas nécessaire de faire appel à mes compétences en communication visuelle, ce qui n’est pas un problème, mais ce qui doit être défini en amont du projet pour une bonne communication durant le projet et pour un devis adapté à vos réels besoins.

Le contenant est au service du contenu, et non l’inverse. Le contenu va déterminer la structure des pages et la structure servira de base à l’habillage graphique. On ne demande pas à un architecte d’intérieure de réaliser l’aménagement d’une pièce si on n’en connaît encore ni l’usage, ni les dimensions. Un article aura-t-il une date de publication ? un auteur ? un titre ET un sous-titre ? un résumé et un texte long ?… Les contenus peuvent ne pas être tous rédigés au moment de la phase de design mais des exemples de contenus doivent toujours être fournis au designer pour créer les différents types de donnée et l’importance visuelle qu’ils prendront sur l’interface.

Le contenu textuel des maquettes graphiques est là à titre d’exemple, dans le but de vous aider à vous projeter. Ce contenu n’est pas nécessairement celui qui sera réellement affiché sur votre site ou votre application lorsque celui-ci sera en ligne et disponible pour vos utilisateurs-trices. Aussi, lorsque l’on vous demande de valider une maquette graphique, il est attendu que cette validation porte bien sur son aspect graphique et non son contenu. Lorsque l’on vous demande de choisir la couleur de le peinture de votre salon, un architecte d’intérieur pourrait mettre en scène votre salon avec des meubles pour vous aider à vous projeter quant au choix de la peinture. Vous aurez compris qu’à ce stade il n’est pas encore question de choisir si vous opterez pour un canapé d’angle ou droit .

Que puis-je faire pour vous ?

Consultez la liste de mes prestations et ma méthodologie de travail

Vous avez une autre question ?

Votre question n'était pas dans ce FAQ ? N'hésitez pas à me contacter.

Ce site utilise des cookies à des fins d’analyses statistique de trafic. Si vous continuez à naviguer sur ce site, nous partons du principe que vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Obtenez plus d’informations sur les cookies et comment vous pouvez les refuser.